Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme voit ses ambitions européennes «renaître»

Objectif : top 5 ! Autant afficher clairement ses ambitions. C’est ce qu’a fait Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, le 22 mars, en présentant son nouveau positionnement à horizon 2020.

57-actu-Auvergne

Actuellement 9e région touristique européenne (2e en France), elle entend gagner au moins quatre places d’ici deux ans. Et pour cela, oriente sa stratégie autour de trois enjeux forts. D’abord «renouveler son modèle économique pour plus de pérennité». Ensuite et surtout, créer une nouvelle expérience touristique et promettre au visiteur de «Renaître ici». Le comité régional du tourisme a été accompagné par l’agence Ekno (Lyon), qui a imaginé un manifeste construit sur des couples de verbes inspirants : «Désaxer le regard pour se recentrer sur l’essentiel», «dépister des trésors cachés pour repousser ses limites», «définir de nouvelles voies pour recommencer le parcours», etc. Bref, comme annoncé, «renaître ici». «C’est une promesse consommateurs forte de transformation, décrit Lionel Flasseur, directeur général d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, en phase avec des aspirations profondes et également une promese attractive, différenciante, et surtout “embrassante”, c’est-à-dire compatible avec les univers de communication des autres marques de destinations du territoire.» Il pense à Lyon, Savoie Mont-Blanc, l’Auvergne, Vulcania, etc. C’est d’ailleurs le troisième enjeu majeur : la mise en réseau et l’accompagnement des acteurs du territoire sur tous les sujets liés au tourisme. Il s’agit d’«identifier nos synergies» et de «faire plus ensemble», résume le DG. De mieux croiser les données touristiques avec des données de contexte (profils clients, modes de déplacement, etc.), par exemple, pour produire des services à valeur ajoutée. Il va désormais falloir faire connaître le tout : un dispositif TV est entre autres à l’étude pour cet été, ainsi qu’une campagne de marketing participatif pour la fin de l’année. 

Antoine Gazeau