Campagne de l’AMF : les maires de France en quête de reconnaissance

C’est un véritable appel que lancent les maires de France – c’est ainsi qu’ils signent – avec la campagne #MaCommuneJyTiens. 

63-actu-AMF

Un appel qui sera porté par l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité (AMF) pendant un an pour «restituer la place essentielle du maire dans l’équilibre républicain», selon François Baroin (LR), le président de l’association. Un appel en deux séquences, irriguées par un mot-dièse commun réconfortant et mises en musique par l’Agence verte (Paris).

Il a fallu commencer par le début. La phase 1 de cette campagne nationale, lancée le 7 novembre, vise à informer et mobiliser. à interpeller l’opinion publique, à rappeler les différentes missions de proximité assurées par la commune et ses élus. «Prêter 208 millions de livres par an ? On le fait !», «Contribuer à la tranquillité de tous avec 23 390 agents ? On le fait !» Les visuels se succèdent, les chiffres marquants aussi, qui valorisent l’action des maires ou de leurs collectivités. La campagne est déclinée en affichage, dans la presse quotidienne régionale et nationale, sur les supports municipaux et les réseaux sociaux. Le message, en filigrane : la commune, de par ses compétences, et éventuellement via l’intercommunalité, est «l’échelon de proximité par excellence», selon l’AMF.

Ce n’est qu’à partir des vœux de janvier 2019 qu’elle entrera dans sa phase 2. Celle de l’émotion. L’objectif, cette fois : susciter l’adhésion. Jusqu’en septembre 2019, les visuels, dans un esprit de reportage, joueront sur le registre émotionnel avec des photos illustrant des moments importants ou touchants du quotidien… auxquels la commune est associée de près ou de loin. Une séquence opportunément siglée «à tous les moments de ma vie». François Baroin insiste : «Par-delà leur diversité, les communes sont unies par le même destin, celui du seul maillon démocratique en prise directe avec le réel

ANTOINE GAZEAU