La Police a son réseau social interne

Le 10 septembre, la Police nationale a innové en mettant en ligne un réseau social interne. Son nom : R@dio Police, expression utilisée pour désigner de la rumeur interne, en écho à l’expression populaire «radio moquette».

61-actu-police

«Nous avons constaté que nos outils de communication interne fonctionnaient imparfaitement, par exemple lorsque au moment des attentats il a été décidé de rendre possible le port d’arme en dehors du service, avec effet immédiat. On voulait très rapidement le faire savoir à tous les policiers. Le directeur général a dû écrire une note aux directeurs centraux, qui ont dû la décliner à leurs directeurs départementaux, etc. Si bien qu’on a été le dire aux JT de 20 heures ! Nous avons utilisé la communication externe pour nos besoins propres», confie la commissaire Camille Chaize, adjoint au chef du Service d’information et de communication de la Police nationale (Sicop). Depuis R@dio Police, sorte de Facebook sécurisé, chacun des 150 000 policiers peut envoyer ou recevoir un message hors voie hiérarchique, ou par groupes thématiques (les premiers sujets concernent tant l’opérationnel que des centres d’intérêts plus personnels comme le sport). Le développement informatique en interne a été assuré à partir d’un template et avec l’aide de 22 testeurs du terrain. Et les policiers ont vite compris l’intérêt de ce vecteur où ils peuvent solliciter la communauté pour toutes sortes de questions pratiques : selon le Sicop, quelque 1 500 agents s’étaient déjà connectés une semaine après la mise en ligne. R@dio Police fait déjà un peu le buzz.

FABIENNE COLIN