Le Crous de Lyon travaille sa notoriété

Le timing en a étonné plus d’un, mais le Crous de Lyon assume sa dernière campagne de notoriété, qui poursuit celle de l’an dernier, plus décalée, et s’inscrit dans le cadre d’un travail de fond mené avec MMAP (Lyon) depuis deux ans.

82-actu-Crous

Ses personnels, explique la dircom, Alicia Treppoz-Vielle, sont mobilisés « de la même manière pendant le confinement, assurant ainsi la continuité de service ». Le but est notamment « d’associer une mission "connue" à une qui l’est moins, mais qui n’est pas moins importante ». La présence de 15 assistantes sociales toute l’année, par exemple.

« Le ton utilisé est légèrement décalé et surtout bienveillant, poursuit la dircom. L’usage du dessin permet d’humaniser les services rendus. » La campagne est déployée en affichage, dans la presse gratuite et en digital. Des partenariats avec des Youtubeurs sont aussi envisagés.

ANTOINE GAZEAU