Les apprentis parlent aux futurs apprentis

L’apprentissage, c’est seulement pour les jobs manuels. C’est aussi réservé aux plus jeunes… et aux plus décrocheurs. Alerte infox ! Stop aux idées reçues ? 

63-actu-apprentis

C’est en tout cas l’intention du ministère du Travail et de l’agence Parties prenantes (Paris), qui ont imaginé, au-delà des différents leviers structurels actionnés par le gouvernement (augmentation de la rémunération des apprentis, prime pour le permis de conduire, parcours sur-mesure, etc.), la campagne #DémarreTaStory. Le constat : l’apprentissage souffre d’un déficit d’image. Le parti pris : laisser la parole aux premiers concernés, les jeunes apprentis, sur les réseaux sociaux. Ils sont plus d’une quarantaine à avoir déjà livré leur témoignage, qui sera mis en valeur grâce à un plan média mais surtout, espère le ministère, grâce à «l’appropriation du concept par le grand public, qui créera à son tour du contenu sur le sujet». De fait, #DémarreTaStory est avant tout une invitation, pour que ceux qui font l’apprentissage se montrent, sur Facebook, Instagram et Snapchat, «enthousiasmants, passionnés, engagés, créatifs, parfois drôles et décalés». Pour encourager le mouvement, un kit de communication et des éléments pour créer sa propre story, tous libres de droits, sont téléchargeables sur le site apprentissage.gouv.fr. Le ministère souhaite porter ce concept sur deux ans.

ANTOINE GAZEAU