Noms de domaine : après la Bretagne, l’Alsace, l’Aquitaine

L’extension Internet «.bzh» ? Les villes de Quimper et de Vannes avaient déjà sauté le pas depuis un mois, quand l’enregistrement était réservé aux seules collectivités, services publics et entreprises, au tarif de 150 € pour deux ans.

24 actus_noms_domaine

Depuis, le succès ne se  dément plus ! Fin décembre 2014,  le nom de domaine comptait 3 200 enregistrements. L’ouverture générale aux particuliers est intervenue  le 4 décembre au tarif de 35 €/an.  Un lancement dynamisé avec l’aide de la région Bretagne : elle a consenti un prêt de 250 000 € remboursable sur cinq ans à l’association www.bzh, qui gère le nom de domaine par  délégation de l’Icann (Internet corporation for assigned names and numbers).

«Nous comptons atteindre les  10 000 inscrits avant la fin 2015,  indique David Lesvenan, président de l’association. Nous sommes dans une dynamique de marketing territorial qui  ne se limite pas à la région. Elle est  nationale et internationale.» Comprendre que cette stratégie s’adresse à des entreprises, associations ou particuliers – quelle que soit leur implantation géographique – qui souhaitent signifier leur attachement culturel ou économique à la Bretagne. «L’inscription en .bzh est un signe qui permet de valoriser la place de la  Région dans l’univers des NTIC. C’est aussi un argument pour tous les  acteurs territoriaux qui souhaitent  valoriser le patrimoine culturel et touristique», assure David Lesvenan. Une extension qui «illustre parfaitement ce que nous sommes au fond, complète Ludovic Jolivet (UMP), maire de Quimper : des villes légitimement fières de leur histoire, de leur patrimoine, mais aussi désireuses de s’ouvrir au monde ; des collectivités qui se situent au confluent de la culture bretonne traditionnelle et de l’économie numérique.» De quoi donner des envies dans  d’autres territoires à forte identité. L’Alsace s’apprête aussi à lancer,  fin janvier, son nom de domaine. Ce devrait également être le cas courant 2015 pour la Corse et l’Aquitaine, dont les dossiers sont enregistrés auprès de l’Icann…

Philippe Lefèvre