Quand les collectivités soutiennent leurs commerçants…

En ces temps de pandémie, comment offrir de la visibilité aux commerçants locaux, impactés économiquement par la crise, tout en offrant un service de proximité aux citoyens confinés et en respectant les consignes sanitaires en vigueur ?

78-actu-soutien

La question s’est posée partout, et les plateformes privées ont vite fleuri, à l’instar de jesoutiensmescommercants.fr, lancée par INEAT (Lille), Jaidelesproducteurslocaux.fr (Agence Producteurs locaux), ou encore aidons-nos-artisans.fr dans l’Est.

Mais les collectivités et autres institutions ont aussi souvent proposé leur propre application, en général basée sur leur système d’information géographique (SIG) ou sur leur solution open data, parfois en utilisant des outils concoctés par des entreprises spécialisées comme Publidata ou OpenDataSoft, avec géolocalisation, filtres de recherche pratiques, horaires dynamiques, etc. Exemple dans le Département des Deux-Sèvres, où Monmarchelocal79.fr, le site de mise en relation entre professionnels de l’agroalimentaire locaux et consommateurs, construit en partenariat avec les chambres consulaires, a rencontré un beau succès, avec plus de 20 000 visiteurs recensés fin avril.

En Seine-et-Marne, suite à la fermeture des marchés de plein vent, le Département et l’association des maires ruraux ont de leur côté soutenu la création de Vivonslocal.org, une plateforme de commandes en ligne et de livraisons de produits alimentaires, lancée le 6 avril, à l’initiative de la CCI et en partenariat avec la société Rapidle, spécialisée dans le click & collect. « Il s’agit d’un portail conçu comme un moteur de recherche qui référence gratuitement, ville par ville, et à leur demande, tous les producteurs, artisans et commerçants, proposant un paiement en ligne, un retrait express ou une livraison », explique Steeve Broutin, son co-fondateur. Libre à chacun d’y associer une e-boutique. Déjà dupliquée dans l’Essonne, cette solution peut être déployée sur d’autres territoires.

Des opérations plus ponctuelles sont aussi venues enrichir le paysage des offres publiques. à Marcq-en-Barœul (59), les 24 et 25 avril, la Ville accompagnait par exemple ses restaurateurs avec le challenge #monrestochezmoi. Une commande en ligne, une photo sur les réseaux sociaux, une opération de soutien à peu de frais. De quoi inspirer, même hors confinement. 

ANTOINE GAZEAU et BARBARA GUICHETEAU